Les bénéficiaires   de HOLDDRC ont chaleureusement célébré le journée du 8 mars selon le thème : « La  femme doit- elle être associée dans la prise des décisions au sein de son ménage ? »

La femme  a toujours été négligée au point qu’elle ne pouvait être concertée dans aucune chose. Et pourtant  elle a les mêmes droits, devoirs, opportunités et aptitudes que ceux de l’homme. Elle doit certes être associée dans toute chose dans son foyer voire sa communauté. Ceci implique donc prendre part dans les instances décisionnelles dans sa propre famille, sa  communauté c.à.d. en milieux professionnels etc.

Voici en détail  les choses que l’homme et la femme doivent toujours exercer de manière égale mais pour lesquelles la femme a toujours été victime en termes d’inégalité.

  1. Aptitude professionnelle

La femme est apte à exercer toutes les tâches que peut exercer un homme. Elle peut donc conduire un véhicule, un avion, un bateau, être chercheur. Au-delà de ceci, la femme rurale peut faire les travaux champêtres ;et Ces types de travaux ne reviennent pas seulement aux  femmes même aux hommes avec dalleurs plus de pourcentage parce qu’ils sont supposés  être plus robustes.

  1. La gestion du ménage

Quand nous parlons  de gestion du ménage  nous faisons allusion aux responsables de la maison qui sont le deux parents, le  papa et  la maman.Si le papa peux payer les frais scolaire aux enfants, subvenir à leurs besoins de base ou secondaires, la femme peut procéder de la même sorte. Les décisions  sur le revenu mensuel de la famille  devront être prise de deux coté, alternativement ou en concertation pas isolement par le père.

Ceci revient à dire que même femme rurale ne doit pas plus déposer tous les revenues de la production champêtres dans la main et sous la seule  gestion de son mari mais plutôt en décider entant qu’aussi parent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *